Reportage EFRA LargeScale Lostallo
Écrit par Philippe Vanhaesendonck   

Reportage GP EFRA LargeScale Touring et F1 à Lostallo


Et voilà... On a pas résisté: depuis le temps qu’on nous vente les mérites de la piste de Lostallo, on a voulu aller vérifier et on s’est inscrit au GP EFRA qui se déroulait le week-end dernier au MRTM!

Premier GP EFRA pour nous, le seul objectif fixé était de se faire plaisir.

Ce petit reportage pour partager avec vous nos ‘aventures’ et quelques photos.



Vendredi: Essais

Départ de Bruxelles jeudi soir, arrivée vendredi au petit matin, le jour se lève sur la montagne et découvre la piste. Ce n’est pas une légende, le cadre est grandiose et la piste superbe.
Plus de 400m de développé avec une largeur de 5 mètres, sans oublier les dénivelés...

Le temps d’installer notre petit campement et nous sommes fin prêts.
La plupart des pilotes sont déjà présents, il faut bien chercher pour trouver une place libre dans les stands.
Au programme pour la journée: essais libres et chronométrés.
Premiers tours de piste et premières constatations: le niveau est très élevé et pas toujours évident de se faire la main entre les pilotes qui vont très vite! Comparé au CM, il y a moins de ‘touristes’ et il va falloir se battre pour ne pas finir dernier...

Mais dans l’ensemble, la voiture va plutôt bien et les chronos s’améliorent de séance en séance...

Samedi: Qualifications

Quatre qualifications au programme de la journée.
Un sans faute pour la première, suivi d’une voiture instable après un changement de pneus. Il nous faudra le reste de la journée pour se rendre à l’évidence: le train de pneus en question est la cause du soucis, une nouvelle paire et tout rentre dans l’ordre, on est prêt pour affronter les remontées.

Dimanche: Remontées et Finales

Départ en 3ème position dans son 8ème de finale.
Le matin l’herbe aux abords de la piste est très mouillée, la consigne est simple: ne pas aller à la faute et garder sa place.
Bon départ, la voiture va bien, Mini Amédée prend la tête après quelques tours et gardera sa position jusqu’a la fin.
Quarts de finale donc. Quoi ? Encore rouler? Mais je n’avais pas prévu ça moi!
Entre des pneus avant trop usés ou trop bons on choisi la première solution pour éviter d’avoir une voiture trop difficile.
Excellent départ ici aussi, mais on se retrouve sur le toit après un accrochage au freinage avec Mielke. Le manque de direction ne permet pas d’aller très vite et une sortie en bout de piste annule tout espoir de résultat. Une 8ème place à l’arrivée ce qui se traduit par une 29ème place au classement, l’honneur est sauf!
Je peux enfin troquer ma casquette de mécano contre celle de reporter.